© Image Armine Rouhani. All rights reserved.

Pièce pauvre pauvre pièce

par Florent Draux

Pièce radiophonique pris au mot. Il s’agit alors de faire entrer dans un espace sonore, un pièce dans laquelle se fourre, en une prise de son, la voix. Celle-ci emplit de mot, bourre et fout. La langue fout entendant par-là qu’elle peut être un membre à foutre et foutre aussi bien, aussi mal que le sexe fout. Que cette langue et cette gorge suce et avale et relâche les mots que les mots sont autant d’humeurs faits de salives et d’excrétion du corps. Quand bien même le mot ne sente pas et ne tâche pas, tenter alors de le porter à ce qui tâche car l’imaginaire peut être plus terrible que le réel . La voix use de ce qu’elle peut faire, use de son toucher. Que cette pièce soit alors une trouée et tente d’en faire une trouée insuffisamment domestiquée.


piecepauvrepauvrepiece, 3’25