Archives du mot-clef : Gaétane Laurent-Darbon

D’un fond

par Romain Candusso
A présent que les mouvements se fondent dans la chaleur dans la friction rangée sous un tapis de mots flanqué au tapis par des mots
à présent qu’un soleil acéré découpe des contours me crève ce temps à perte de contours où le temps tourne au vinaigre me dissous sentiments pâteux

Et ensuite il est mort

Texte + lecture, par Laura Vazquez
Je vois quelqu’un
Il se lève il se tord il se couche et ensuite il est mort

Jean-Christophe Bailly, panoramique

Jean-Christophe Bailly est l’auteur de nombreux ouvrages : Essais, récits, poésies …
Cet entretien propose un panorama de son travail : La pensée des romantiques allemands - Walter Benjamin - La ville - La peinture et la photographie - Le communisme - La mort des dieux.

Non, rien (premier extrait)

Pas un homme. Pas un saint. Pas un monstre. MAIS un homme, MAIS un saint, MAIS un monstre. Et la lubricité du songe. Intacte.
Agnès Rouzier.

Pharmacologie du Front National. entretien avec Bernard Stiegler

Lorsqu’une société souffre d’une façon qu’elle ne parvient ni à expliquer ni à soigner, elle se met à persécuter un bouc émissaire. Faire en sorte que celui qui souffre et qui est malade soit accusé d'être la cause de sa maladie, et de contaminer les autres telle une brebis galeuse : tel est le mécanisme de désignation du bouc émissaire que les électeurs et sympathisants du Front national partagent avec ceux qui les traitent à leur tour comme des boucs émissaires. Et telle est leur commune bêtise.

Dans le noir du temps, une nuit Pasolini

On aura beaucoup dit et écrit sur Pasolini : Sa joie ou sa tristesse. Nous prendrons et sa joie et sa tristesse.
Une nuit radiophonique réalisée à l'occasion de la rétrospective intégrale (films, lectures, conférences et documents d’archives), Pasolini, la force scandaleuse du passé.
Par Emmanuel Moreira & Céline Laurens.

Entretien avec Jean-Michel Espitallier

Jean-Michel Espitallier est représentatif d’une génération qui, proche en cela de l’art contemporain, opte pour des pratiques poétiques variées, construites, accumulatives et, souvent, drôles. Listes, détournements, boucles rythmiques, proses désaxées, faux théorèmes, propositions logico-absurdes, sophismes tordent le cou à la notion si galvaudée de poésie, en inventant des formes neuves pour continuer de faire jouer tout le bizarre de la langue et d’en éprouver les limites.

Film, essai, poème. A propos de la Rabbia di Pier Paolo Pasolini

Juin 2013, Georges Didi-Huberman était à Marseille pour deux conférences à propos de la Rabbia de Pier Paolo Pasolini.
Il était invité par Alphabetville dans le cadre du cycle "Pasolini, la force scandaleuse du passé" et par le cinéma Le Polygone étoilé.
Ce sont ces deux conférences que nous vous proposons d'écouter.

De)de(dans

par Benjamin Cohen
Je ne suis pas de ce monde. Je ne vais pas venir. Je ne viendrai sans doute jamais. Il se peut qu'un jour je vienne cependant. Je ne suis pas de ce monde. Je vis sur son seuil. Ce monde a plusieurs seuils. Je vis sur un de ceux-là. Ce n'est pas une frontière. C'est autre chose. Un seuil parmi tant d'autres. Je vis là. Dans ce presque lieu.

Die Nacht ist noch zu wenig Nacht

Quand tu m'écris, tu ne m'écris pas. Le malheur de ce que tu m'écris est que tu ne m'écris pas. Quand tu m'écris il n'y a pas pour moi de plus grand malheur que de lire que tu ne m'écris pas. Quand tu m'écris, pour mon plus grand malheur, tu m'écris pour ce malheur, celui qui fait que tu ne m'écris pas. Quand tu m'écris, tu écris et je lis que tu écris. Que ce que tu écris et qui était pourtant fait pour moi fait ce grand malheur qu'à la toute fin tu ne m'écris pas. Peut-être voulais-tu m'écrire et pensais-tu me répondre et pensais-tu que c'était à moi que tu écrivais. Or tout le malheur est là quand tu m'écris tu ne m'écris pas tu écris.

La révolution moléculaire

Entretien avec Stéphane Nadaud qui a établi et préfacé cette nouvelle édition de La révolution moléculaire (2012) aux éditions des Prairies ordinaires. Recueil d’articles et d’entretiens de Félix Guattari

Dieu est un fragment nécessaire

Extraits de Ici dans ça de Mathieu Brosseau à paraître aux éditions Le Castor Astral en juin 2013

As A Crash ( Ten lines wordless Post-Poem )

Pièce sonore de Sylvain Courtoux

Communisme : un manifeste

Ce manifeste signé du collectif pour l'intervention à paraître début novembre aux éditions Nous n'est pas une énième analyse du capitalisme. Il s'adresse à ceux qui participent de près ou de loin aux luttes politiques, ou qui se sentent concernés par elles. Il a pour but de contribuer à renouveler les formes de l'organisation politique. Nous en publions ici un extrait.

Le Patient, Jérôme Bertin

extrait de Le patient, à paraître le 14 septembre aux éditions Al Dante

(forme-de-)vie, déviation continuée

Entretien, avec Frédéric Neyrat autour de Clinamen, par Emmanuel Moreira
Déviation continuée d'une correspondance radiophonique, réalisée par Nicolas Zurstrassen, précédemment publiée en février 2012.

Ultima

par Marc Perrin
Les fragments ci-dessus ont été écrits dans la compagnie du film ‘‘ça va durer encore longtemps ?’’ de Bernard Pelosse - en cours de réalisation -, ainsi qu’en écho au texte Ultimatum de Frédéric Neyrat

Cinéma Avant Après

Entretien avec Pierre-Damien Huyghe, à propos de l'ouvrage Cinéma Avant Après, publié aux éditions De l'incidence éditeur.
Entretien radiophonique et réalisation : Emmanuel Moreira

Marie Bornasse, poème de la louche à la bouche

à propos de Marie Bornasse de Cécile Richard publié aux éditions du Dernier télégramme
par Charles Pennequin

À cœurs vaillants (on dirait l’aurore)

Une pièce sonore de Muriel Combes

La présente pièce vocale a été écrite, de manière solitaire, pendant l'année 2005. À l'origine de ce texte, il y avait un désir de partager des questions et quelques débuts de réponses quant à ce qu'il pourrait en être de l'amour, et aussi du communisme. Il y avait aussi une fatigue d'un certain type d'écriture, que l'on pourrait dire universitaire, et un désir de donner à entendre certaines choses écrites, endormies dans des livres, comme si des amis nous parlaient au creux de l'oreille ou du cœur.

Maurizio Lazzarato, La fabrique de l’homme endetté

Essai sur la condition néolibérale.
Entretien avec Maurizio Lazzarato
Entretien radiophonique et réalisation : Emmanuel Moreira

Plaidoyer pour une technique hospitalisable

par Pierre-Damien Huyghe
Le texte "Plaidoyer pour une technique hospitalisable" dont la rédaction s'est achevée en février 2011 résulte d'une collaboration entre Pierre-Damien Huyghe et les designers Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard. Cette collaboration s'est faite à la demande de ces derniers lorsqu'ils préparaient leur projet "{Objet} trou noir", carte blanche Via 2011. Elle a également donné lieu à un entretien publié dans le catalogue "Via design 2011, aides à la création".