Le cercle, Sacha Steurer

Devant la mer, le passé, une marche, une chute évitée : tomber, écrire ce qui tombe. Être plongée, se retourner, perdre toute notion d’espace et de temps. Pour revenir, je me rends. À la vitesse des rêves, un ordre des choses : je me déplace sous la Terre, je suis prise dans une tempête de pluie, et je crie, en restant sous l’eau.

Nacera Belaza, chorégraphe

Regardez la mer / abandonnez vous à son horizon / écouter son ressac / il y a une vie en soi, qui n’est ni histoire, ni travail, ni succès, ni défaite / une vie intérieur, un mouvement perpétuel, bien plus vaste que nos accomplissements.
C’est une danse de Nacera Belaza.

Faire le mal avec des fleurs

Entretien avec Plínio Walder Prado. Il enseigne au département de philosophie de l’université de Paris 8.
"Dans la souffrance il y a quelque chose qui me fait souffrir qui n’est pas moi, mais le monde, et dont je n’ai pas à guérir". Critique adressée par le philosophe Plinio Prado à la notion de résilience. Notion qui transporte avec elle l’idée d’une paix entre soi et le monde. Critique du philosophe qui vise à réinjecter une conflictualité nécessaire avec ce qui m’entoure plutôt qu’une guérison.

Calais, The Jungle, 16 oct. 2016

reportage.
Dimanche 16 octobre 2016, aller/retour pour Calais. Pour voir cette jungle que le gouvernement veut raser.
Une ville de baraques et de tentes avec ses rues, ses trottoirs, ses quartiers, ses restaurants, ses boutiques, ses habitations, ses écoles, ses lieux de cultes et son belvédère - ce point de vue recherché par les touristes d’où l’on embrasse du regard l’étendue d’une ville. Des files d’attente aussi, des files d’attente pour la distributions de nourriture, des files d’attente pour la douche, des files d’attente pour l’électricité. Une ville précaire, mais une ville quand bien même.

La caverne selon Philippe Quesne

« Quand les humains n’ont pas de solutions pour eux-mêmes, pourquoi ne pas consulter des animaux ? » entretien avec Philippe Quesne / La nuit des taupes (Welcome to Caveland !). Sommaire :
des insectes - du cadre & de l’observation - des taupes - du langage des costumes - de la mélancolie - du théâtre comme caverne - de Maeterlinck et de l’émotion face aux aménagements particuliers

Entre (extrait)

par Philippe Jaffeux
Une abstraction prend soin de nos chocs contre vos découvertes théoriques / Un sens neuf apprend à être entendu par le goût de ton âme / Votre désincarnation est prise à bras le corps par une tension / Le hasard nous ouvre sur une rencontre avec vos intervalles

D’un fond

par Romain Candusso
A présent que les mouvements se fondent dans la chaleur dans la friction rangée sous un tapis de mots flanqué au tapis par des mots
à présent qu’un soleil acéré découpe des contours me crève ce temps à perte de contours où le temps tourne au vinaigre me dissous sentiments pâteux

Les figures de Marlene Monteiro Freitas

Rencontre avec Marlene Monteiro Freitas à propos de la pièce Guintche. Une métamorphose permanente du visage soutenu par la persistance rythmique du bassin. Un solo hypnotique qui laisse passer les visages multiples d’une Guintche.

Lisbeth Gruwez, Politique de l’amitié

Entretien avec Lisbeth Gruwez présente au festival de Marseille avec deux spectacles :
Une danse sur 8 chansons de Bob Dylan + It’s going to get worse and worse and worse, my friend.

Vider ce trop plein qui nous oppresse

Taoufiq Izeddiou. Chorégraphe, danseur, marocain. Il présente En Alerte au festival de Marseille et à Montpellier Danse. Taoufiq Izeddiou, est habité par un trop plein, un débordement, qu’il lui faut vider. Sa danse, son travail consiste à donner une forme à sa dépense.
Entretien radiophonique

Voir l’Etat pénal tel qu’il est.

Que peut la sociologie lorsqu'elle interroge le système du jugement et de la répression ? C’est l’enjeu du dernier livre de Geoffroy de Lagasnerie : Juger. L’Etat pénal face à la sociologie.
Entretien radiophonique.

Le camp des manifestants

De veilles conceptions s'incarnent dans la police. Elle imagine que la tête commande le corps et localise la pensée dans la tête. Ainsi, lorsqu'elle attaque la tête du cortège, elle croit pouvoir détruire la pensée des manifestants et priver son corps de commandement.

Conjonctions astrales

par Stéphane Nowak
état d'urgence & merci patron
hé ho la gauche c’est où la manif ?
« ça va mieux » depuis la grève générale
blocage des transports et euro de foot : on tire la loi aux penaltys ?
COP 21 et notre dame des landes
Panama papers ou « krach du discrédit »

la défonce

depuis quelques semaines, nous sommes tous entrés dans l'ère de la défonce. ...
Nathalie Quintane

Les Mercredis de Montévidéo : Ryoko Sekiguchi + Amandine André

Mercredi 04 Mai, aux Mercredis de Montevideo rencontre de deux écritures. La voix sombre de Ryoko Sekiguchi (Editions P.O.L) et De la destruction d’Amandine André ( Editions Al Dante). Lectures + entretiens.

Frédéric Neyrat, Pour une écologie de la séparation

Entretien avec Frédéric Neyrat Philosophe, auteur d’une écologie de la séparation dans son ouvrage La part inconstructible de la Terre aux éditions du seuil.

On va faire quelque chose qui ne se verra pas dans un endroit où il n’y a personne.

par Nathalie Quintane / Ce texte a été publié dans un volume du CNRS, sous la direction de Catherine Brun, Guerre d’Algérie. Les mots pour la dire, CNRS éditions, 2014.

Isabelle Stengers, frayer dans la barbarie

Isabelle Stengers est philosophe, elle enseigne à l’Université libre de Bruxelles. Sa pratique philosophie n’est pas celle des systèmes. Elle ne cherche pas à englober le tout du monde dans une théorie descriptive, mais elle cherche le chemin praticable dans la barbarie. Il s’agit d’apprendre à naviguer sans jamais se croire totalement protéger. / Entretien radiophonique.

Les Mercredis de Montévidéo : Sonia Chiambretto + Ian Hatcher

Mercredi 20 avril, aux Mercredis de Montevideo rencontre de deux écritures. État civil (éditions Nous, 2015 / Prix littéraire des Lycéens et apprentis – Iles de France, 2016 ) de Sonia Chiambretto et Prosthesis (Poor Claudia, 2016) de Ian Hatcher. / Lectures + entretiens

La santé mentale, vers un bonheur sous contrôle

Comment un concept à l’origine progressiste, comme celui de la santé mentale est devenu un outil de gouvernement des conduites au service d’une économie néolibérale hyperindividualisante ? Entretien avec Mathieu Bellahsen psychiatre, à propos de l’ouvrage La santé mentale, vers un bonheur sous contrôle, publié aux éditions La Fabrique.

Données du réel. Episode 1

Johan Grzelczyk
c'est un récit issu de données réelles. réparties en quinconce. plutôt pour la collecte. entre en compte aussi une part de calcul.

Atelier du regard #04 – Christoph Draeger / eRikm

eRikm, musicien, platiniste et plasticien, porte son regard sur TWA 800, III de Christoph Draeger.