Archives du mot-clef : Frédéric Neyrat

Mirage comme errata

Will Alexander
Traduit de l’anglais (USA) par Frédéric Neyrat
La projection cognitive enflamme le double par incertitude, par équation indéchiffrable. Le plan indigène reste dans son état respiratoire, fantôme vibratoire accéléré, corrompu jusqu’au point de basculement ésotérique par un esprit altéré, enfiévré par une linéarité compulsive qui s’attarde en verbatim.

Météore Inclément

Rendre le monde alien pour faire en sorte que la Terre révèle toute sa dimension étrangère réprimée : dans la poésie d’Alexander, l’image ne réunifie pas, mais acère l’aventure du passage. Passage freiné à mort, obstrué par la « surveillance d’État » et « l'engloutissement des Fédérations alien ».

( )TOO

Chère Amandine,
Tu m’as demandé si j’accepterais d’écrire quelque chose au sujet d’une performance de Yoko Ono, Cut Piece, qui a eu lieu pour la première fois en 1964. Tu m’as envoyé un lien permettant d’assister à plus de neuf minutes de cette performance : on peut voir l’artiste presqu’immobile, impassible, tandis que les membres du public, un par un, sont autorisés à couper et emporter une partie de ses vêtements. Pour le coup, j’accepte volontiers d’essayer d’écrire quelque chose à propos de cette performance, car je me demande bien ce qu’il s’agit de couper et d’emporter, de prendre – ou de donner. (...) par Frédéric Neyrat