Archives de la catégorie : littérature

On va faire quelque chose qui ne se verra pas dans un endroit où il n’y a personne.

par Nathalie Quintane / Ce texte a été publié dans un volume du CNRS, sous la direction de Catherine Brun, Guerre d’Algérie. Les mots pour la dire, CNRS éditions, 2014.

Les Mercredis de Montévidéo : Sonia Chiambretto + Ian Hatcher

Mercredi 20 avril, aux Mercredis de Montevideo rencontre de deux écritures. État civil (éditions Nous, 2015 / Prix littéraire des Lycéens et apprentis – Iles de France, 2016 ) de Sonia Chiambretto et Prosthesis (Poor Claudia, 2016) de Ian Hatcher. / Lectures + entretiens

Données du réel. Episode 1

Johan Grzelczyk
c'est un récit issu de données réelles. réparties en quinconce. plutôt pour la collecte. entre en compte aussi une part de calcul.

iench

iench est un livre de Béatrice Mauri aux éditions Moires, en librairie à partir du 26 février. Il est accompagné d'une préface d'Edith Azam. La vie manifeste s'associe au livre en y publiant quelques pages.

De la destruction (extrait)

par Amandine André
Extrait De la destruction, ouvrage à paraître aux éditions Al Dante.
entre dans la pièce il. Regarde lui. Entre dans la pièce lui il. Se tient face sourit se contracte il. S'avance sont dans la pièce maintenant sont sous la lumière ampoule lui il. Dans ce temps de ténèbres.

Tu vas parler maintenant

par Johan Grzelczyk
C’est qu’ils nous font chier, les mots
du premier au dernier jour, ils nous emmerdent

Mustapha Benfodil. J’ai allumé mon corps pour le regarder vivre.

Entretien avec Mustapha Benfodil, poète et journaliste algérien. Discussion suivie de la lecture d'un extrait, par l'auteur, du texte Le point de vue de la mort.
Sommaire : Assassinat du poète Tahar Djaout - poète & journaliste - J'ai allumé mon corps pour le regarder vivre - La censure - Rêve, révolte, révolution - Qui a peur de la représentation ? - La liberté par l'absurde - L'ironie répare la violence - Lecture d'un extrait Le point de vue de la mort - L'antiLivre où comment on conditionne la mort de la littérature dans les sociétés modernes.

D’elle, la langue monstrueuse et irréconciliée

Naissance de la gueule d'A-C Hello paru aux éditions Al Dante est un texte hybride, mêlant roman et poésie pour n'être ni roman ni prose ni poème mais machine récitante activant une trame narrative faite de ligne centrifuges et centripètes pour à la toute fin transformer la trame en amas sonore.
par Amandine André

La machinerie textuelle de Jerôme Game

Une émission pour comprendre comment ça ressent/perçoit, comment ça figure chez Jérôme Game. Entretien suivi de la lecture performance A travers donnée au Mucem le 25 septembre 2015.

Tant

Poussé par ton irrésistible désir de revoir la fille, sentir son insupportable odeur de fille, sa folie furieuse de fille, crevant les yeux fermés, face immobile, crevant de fouiller sa mâchoire et ses muscles d’une langue vigoureuse tout en voulant foutre le camp, t’arracher les morceaux de la bouche,
(Extrait d’un texte en cours) - A.C. Hello

« on me donne Brassaï »

« Cela commença donc ainsi, par des rassemblements sans objet, des rassemblements silencieux de masques, en marge de l'affairement général. »
par Justin Delareux

IL (extrait)

IL est un texte de Philippe Jaffeux et Carole Carcillo Mesrobian.
IL est un long texte de théâtre radical. Cette pièce se limite à un dialogue entre deux personnages. L’intrigue consiste en l’évocation d’une troisième figure qui est toujours absente. IL ne s’inscrit dans aucune unité de temps ni d’action.

La nuit

Pièce radiophonique
Texte : Amandine André
Réalisation : Emmanuel Moreira.
la nuit ne chute pas, la nuit n'a jamais fait que passer, la nuit n'est qu'un moment et un moment ne chute pas, il ne fait que passer

DU VERBE « ALLER », ETC.

par Laurent Jarfer
il va sans dire qu’en ce 14 juillet 2015 nos mains nous servent encore à tenir le drapeau d’une commune dont le rouge est celui d’un soleil qui se lève

Suites

Par Romain Candusso
Au bout de la langue à la fin du mot le promontoire la jetée d’airs (vagues) le dernier mot l’ouverture
deux pieds sur promontoire après promontoire mis sur pied inéluctablement saute et chute
et la chute s’élève

LOUKANIKOS

par Véronique Berguen. Extrait d’un roman en cours
Je montre les crocs, pousse des grognements aussi puissants que ceux que je réservais aux forces de l’ordre. On nous a surnommés riot dogs, chiens d’émeute. C’est comique, la presse nous a tous mélangés, Kanellos, Thodoris, Loukanikos, cafouillis dans les chiens agitateurs, en 2011, le Time m’a élu dans le top des cent personnalités de l’année.

en vigilance extérieure des côtes

maille sablée des plages de fer côtes hautes de muraille
à la garde montée plaques d’atterrissage du Golfe d’un désert
déplacées palissade de métal zone intermédiaire grille nord
- ouest extrême du Mexique

par Emmanuèle Jawad

SPINOZA IN CHINA | 14 NOVEMBRE 2011 | 29 & 30 DÉCEMBRE 2014 | 1 & 2 & 5 JANVIER 2015

Par Marc Perrin
9h01. Où qu'ils soient. Ernesto & Yameng se disent au revoir. Yameng tend la main à Ernesto. Grand sourire. Ernesto saisit la main de Yameng. Voilà. Ils viennent de se dire au revoir.

Caravane

par Claude Favre
Interventions des forces de l'ordre. Caravanes chavirées, à la va-vite, la haine par la peur. Vêtements dans la boue.

Ce texte et autres textes. Fragments

Fragments de Ce texte et autres textes de Jean-Philippe Cazier. Ouvrage qui vient de paraître aux éditions Al Dante

SPINOZA IN CHINA | 10 NOVEMBRE 2011

par Marc Perrin
10 novembre 2011. Il est maintenant 17h32. Ernesto – déguisé en professeur de 43 ans et 4 mois, avec une cravate vert fluo, donc, pas trop serrée autour du cou – , dans la classe de terminale économie | philosophie | anthropologie & insertion sociale de Vince Parker. C'est-à-dire : devant un parterre de jeunes adolescents français, tous âgés de 17 ans et 1 mois → + → quelques siècles → tous & toutes filles & fils de directeurs de Danone Chine, Michelin Chine, Total Asie, Sanofi & Dior Asie du sud-est, etc.

La parenthèse de notre époque

par Justin Delareux
L'effondrement comme le mot c'est ce qu'il reste. Il aimerait se détacher de l'actualité un peu, il veut se détacher de ce qui le sépare de lui même. Plus les jours passent plus les jours s'entassent. Il dit qu'il n'est pas actuel. Rien ne passe en définitive.