Archives de la catégorie : pièce sonore

Temps sur temps .6

Temps sur temps est une série de pièces musicales composées par Pascal Le Gall. Nous publierons l’ensemble de cette série, soit 13 compositions.

21h12

par Amandine André
Il est 21h12 et ai l'impression que quelque chose de la langue m'a traversée par la vitre. Que je suis passée dans la fiction. Que suis allée vers là où il est difficile de revenir. Ne sais plus alors comment je suis, si tu existes. Tu m'a peut-être oubliée dans tous ces mots.

Temps sur temps .5

Temps sur temps est une série de pièces musicales composées par Pascal Le Gall.

Tout ce que tu ne m’écris plus

Tout ce que tu ne m'écris plus, je l'invente
Tout ce que tu ne m'écris plus, je l'écris
Tout ce que tu me retires, je m'y loge
...

texte : Amandine André

Temps sur temps .4

Il s’agit seulement de transformer la durée en temps.
Le temps est horizontal de par sa nature. La musique étant la création d’un temps artificiel, il nous faut sans arrêt diagonaliser.
La diagonalité est obtenue par la combinaison de vitesses qui se « freinent ».
Temps sur temps est une série de pièces musicales composées par Pascal Le Gall.

Temps sur temps .3

Le son n’est rien. L’écoute est tout.
Temps sur temps est une série de pièces musicales composées par Pascal Le Gall.

Temps sur temps .2

Concentrer le temps pour déployer l’espace.
Temps sur temps est une série de pièces musicales composées par Pascal Le Gall.

Temps sur temps .1

La musique ne crée pas de langage car elle n’a rien à dire.
Temps sur temps est une série de pièces musicales composées par Pascal Le Gall.

As A Crash ( Ten lines wordless Post-Poem )

Pièce sonore de Sylvain Courtoux

Chronophage

Levée de souffle, Vincent Dupont. Second mouvement

À cœurs vaillants (on dirait l’aurore)

Une pièce sonore de Muriel Combes

La présente pièce vocale a été écrite, de manière solitaire, pendant l'année 2005. À l'origine de ce texte, il y avait un désir de partager des questions et quelques débuts de réponses quant à ce qu'il pourrait en être de l'amour, et aussi du communisme. Il y avait aussi une fatigue d'un certain type d'écriture, que l'on pourrait dire universitaire, et un désir de donner à entendre certaines choses écrites, endormies dans des livres, comme si des amis nous parlaient au creux de l'oreille ou du cœur.

Le cri de l’herberie

Levée de souffle, Vincent Dupont. Premier mouvement

capitalisme

Cette série agencée par Nicolas Zurstrassen pourrait s’ouvrir ainsi « C’était le temps où il y avait encore des riches et des pauvres, des forteresses à prendre, des degrés à gravir, des choses désirables assez bien défendues pour conserver leur attrait ». Le temps des luttes dans un monde ordonné par le capitalisme.
Réalisation : Nicolas Zurstrassen

Révolution transfigurée

par Frédéric Neyrat - pièce sonore

Foudre. Chant III

par Myriam Pruvot
Levée de souffle, la vie manifeste accueille une série de chants. Il s’agit d’une seule prise, le chant est donné brut, improvisée, en acoustique et dans un lieux différent, à chaque prise.

Foudre. Chant II

par Myriam Pruvot
Levée de souffle, la vie manifeste accueille une série de chants. Il s’agit d’une seule prise, le chant est donné brut, improvisée, en acoustique et dans un lieux différent, à chaque prise.

Tiergarten

Réalisation : Emmanuel Moreira sur une commande de Sans Canal Fixe.
(sous titre Bobby) - pièce sonore
La pièce doit son sujet au choix du lieu dans lequel a été diffusée la création sonore : le jardin botanique de Tours. Bobby n'est autre que le fameux phoque, ancien habitant des jardins. La pièce tourne donc autour de l'histoire muette de l'animal qui se mêle au fur et à mesure au tout autre, à toute les histoires. Une histoire qui pousse à travers ce phoque et charrie toute sorte de voix. Bobby n'est que la forme passagère de ce que nous n'entendons pas.

Foudre. Chant 1

Par Myriam Pruvot
Levée de souffle, la vie manifeste accueille une série de chants. Il s'agit d'une seule prise, le chant est donné brut, improvisée, en acoustique et dans un lieux différent, à chaque prise.

Je ne peux plus attendre que nous ne puissions plus attendre

Je ne peux plus attendre… j’ai aimé voir les choses se répandre, s’étaler, s’écouler lentement dans le temps de ce qui n’a plus lieu, mais.. je ne peux plus attendre… il semble d’ailleurs que l’on m’attende… je ne peux plus attendre… je ne peux plus m’attendre
Il faut dire dire encore que dire et dire à nouveau ce que dire et dire alors ...
par Florent Draux

La question politique est une question esthétique et inversement.

Une suite de 4 pièces radiophoniques. La poètique s'adosse ainsi à la pensée et la pensée s'augmente avec la poétique, ainsi différentes voix se croisent, Bernard Stiegler, Marie-José Mondzain, Jean-Luc Godard, Pier Paolo Pasolini, Francis Jeanson ...
Réalisation : Emmanuel Moreira

il fallait qu’elle soit défaite à ce point là.

par Amandine André
il fallait qu'elle soit défaite à ce point là. Que rien ne la relève. C'est à ce point là, défaite, que rien ne la relèvera. Au sol ainsi pour que rien ne puisse plus la relever. Au sol aussi. Il fallait que tout et tous lui soit passé dessus pour qu'à ce point là. ... lire la suite

« chanson … »

pièce sonore de Florent Draux