Archives de la catégorie : pièce sonore

Plusieurs fois vint un Camarade, le même, cet autre, me confier le besoin d’agir

Pièce radiophonique.
Textes > Franz Kafka, Mahmoud Darwich
Réalisation > Emmanuel Moreira

Loto, poème sonore

Amandine André
poème sonore.

À Romainville, au nom de l’écologie on massacre

À deux kilomètres à l’est de Paris, en contre-bas de la cité Gagarine, il existe une forêt de 27 hectares : la Forêt de la Corniches des Forts, à Romainville.

les lettres de la plaine

Depuis le 11 octobre, le quartier de la plaine à Marseille est engagé dans une bataille décisive pour la vie de son quartier. Une bataille contre la soleam (société d'aménagement de la ville), qui veut s'approprier la place du quartier. Au jour le jour, des lettres s'écrivent, puis sont lues et publiées. Elles trament en creux un récit du mouvement.

Tout le monde dehors

Pièce sonore.
La ville empêchée, faite de sauts d'obstacles politiques. Ce sont des fragments comme autant de tentatives de faire entendre les mécaniques aux prises avec la ville, comment ils agissent sur nos corps, collectifs et individuels. Mais la ville nous repêche aussi. Chassés-croisés de possibles et d'impossibles, par morceaux éclatés, comment nous sommes traversés par la ville, et comment résister à son objectivation.

La Rénovation qui vient – Lutter, aujourd’hui

"C'est par le flux que ce monde se maintient, alors bloquons-le." affichait une pancarte lors des manifestations contre le CPE en 2006.
Comment bloquer, comment lutter en 2018 ?
On part sur un patchwork d'émission, toujours autour de la lutte en 2018. Doit-on se contenter de se battre pour une simple sauvegarde de nos droits ? Doit-on exiger plus, pour avancer ? Comment se réapproprier l'espace public ? Qu'est ce que le tag d'aujourd'hui ? Quelles armes ?
voilà comment j'imagine le truc en tout cas,
à demain !"

Vintimille Calais. Nous ne ferons pas marche arrière.

Composition collective en direct d’un documentaire de 120mn à l’intérieur de la marche solidaire pour les migrants de Vintimille à Calais. Une polyphonie à 8 micros sur le passage de la marche à Marseille.

Arpentage radiophonique. Le Merlan. Un théâtre dans les quartiers nord de Marseille. Contexte.

Ici, le théâtre est pris entre trois forces qui le dépasse. Le centre commercial dans lequel le poème est superflue. La rénovation urbaine continue, presque jamais interrompue, qui fait du quartier un chantier permanent. Et la pauvreté économique qui désespèrent et découragent.

La Parole Chanceuse

Pièce sonore de Myriam Pruvot.
La Parole chanceuse est, à l’origine, un court texte de Marguerite Duras issu de son recueil La Vie matérielle, dont ne subsiste ici que le titre. L’auteur y décrit l’armement invisible que procure une parole dite « chanceuse » face à un auditoire. Et quand ça vous est arrivé une fois parait-il, la parole chanceuse, ça vous arrive tout le temps ensuite.

Au rythme des habitudes

Pièce sonore de Charlotte Imbault
Partir à la recherche de réponses en soulevant le voile du mot « habitudes ». Devenir ethnologue d’une étymologie en rencontrant douze personnes individuellement. Créer des conversations et des rencontres entre et avec des voix qui ne se sont jamais rencontrées.

Conseil Extraordinaire, polyphonie au Mucem

Ici-Même [Gr.] convie à un voyage au cœur d’un discours polyphonique. « Traitement de texte » à plusieurs voix, parole concassée, mots pulvérisés, captations vidéo diffractées… Conseil extraordinaire est une émission radiophonique qui s’écrit en direct, une tentative de mise en page orale.