Réverbération, chaque mercredi une sélection renouvelée de 4 documents sonores.

du 20 au 26 janvier 2021

SÉRIEUne vie parlée : autobiographie parlée (17)
Fred Deux, 1963 – 1994
Cassette 034, Mort de Maclet
Cassette 035, Le japon nacré
Cassette 036, Le roi Artus

+

Sur la terre qui est plate comme une table
Montage et mixage : Emmanuel Moreira
Texte : Carolina Sanin, la quiétude
Traduction de l’espagnol par Bérangère Pétrault, revue Fracas
Lecture : Amandine André
la vie manifeste, 2020

+

5 Études de Bruits
Pierre Schaeffer, 1948

+

NOUVELLE SÉRIECosmorama
Cosmorama 001 – 035 – 387 – 442
Jean-Christophe Ozanne
radio Rdwa, 2011, 2012, 2019, 2020


Recevoir par mail, chaque mercredi, notre sélection

Une vie parlée : autobiographie parlée (17)

Fred Deux, 1963 – 1994
Cassette 034, Mort de Maclet
Cassette 035, Le japon nacré
Cassette 036, Le roi Artus

Cassette 034, plage 01, Mort de Maclet
Cassette 034, plage 02, Mort de Maclet
Cassette 034, plage 03, Mort de Maclet
Cassette 035, plage 01, Le japon nacré
Cassette 035, plage 02, Le japon nacré
Cassette 036, plage 01, Le roi Artus
Cassette 036, plage 02, Le roi Artus

cet enregistrement nous vient de très loin. 1964. Un homme dans le grenier de sa maison, dans un petit village de l’Ain à Lacoux, tente de faire le récit de sa vie. De se raconter, de s’expliquer à lui-même. Un enregistrement composé de 132 cassettes et 385 pistes. […] Me voilà en 62,63,64. J’ai un magnétophone sur une table et je laisse sortir de moi une mèche enflammée qui s’enroule sur des bobines. Je suis à Lacoux. Mes paroles s’inscrivent et peuvent m’être rendues. Ce sont des mots, écrits dans ma langue, avec mon souffle. C’est sur ma scène que je bouge, c’est la voix de chacun qui va sortir. Je me découvre, comme je me suis découvert avec du papier mais il y a une différence. Au commencement de cette corde tirée hors de moi, c’est le son, la couleur de la voix, la musique. Ça change tout. Ce n’est pas moins ni plus, c’est une autre terre, matière, ça porte du sang. Pourtant, le dessin draine, lui aussi, du sang. Je vis ces mois de parole comme un homme ivre qui ne peut s’arrêter. J’ai déchiré quelque chose que je verrai plus tard… Cécile ne comprend pas toujours ce qui me fait rester dans le grenier de la maison de Lacoux. Pour un peu (dans le début, car ensuite ça s’arrondira, ça se calmera), je dormirais là-haut et, ainsi, j’aurais la touche à portée de mon doigt pour l’enfoncer dès mon éveil… Le jour où je lui en ferai entendre des bouts, elle pleurera. C’est alors elle qui achètera des cassettes. Elle me fournira ma nouvelle drogue. Il y avait une boule dans ma vie. Elle devait contenir une totalité. La faire venir, s’en approcher sans brusquer. Tout s’en trouvera déplacé. Les mots écrits auront la teinte des paroles prononcées ; les traits dans le dessin seront marqués par ce qui cavale dans ma tête. Je ne suis pas devenu une charrette emballée mais un type qui a compris qu’il joue sa seule carte… […] Fred Deux / Terre mère, Journal 1997-1998 / André Dimanche Éditeur.

L’intégralité du document ici

Sur la terre qui est plate comme une table

Montage et mixage : Emmanuel Moreira
Texte : Carolina Sanin, la quiétude
Traduction de l’espagnol par Bérangère Pétrault, revue Fracas
Lecture : Amandine André
la vie manifeste, 2020

Nous savons tous ça. La terre est plate et froissée comme un papier qu’on aurait serré dans son poing et qu’on aurait ensuite lissé du plat de la main.

5 Études de Bruits

Pierre Schaeffer, 1948

Polytechnicien et ingénieur en télécommunications, Pierre Schaeffer entre comme conseiller technique à la radiodiffusion française en 1936.
C’est dans cette maison qu’il expérimente les premières compositions de bruits, ou de musique concrète, une musique faite de collages et de manipulations sur des sons enregistrés dans la vie.
Grand manipulateur des sons, mais aussi grand théoricien (et écrivain), il a profondément marqué, par ses œuvres, ses écrits, la direction de studios expérimentaux ou son enseignement, le monde de la musique contemporaine, au point qu’on le considère aujourd’hui, comme l’inventeur de la musique électronique.
Les 5 études de bruits datent de 1948 : Étude n° 1, Déconcertante ou Étude aux tourniquets ; Étude n° 2, Imposée ou Étude aux chemins de fer ; Étude n° 3, Concertante ou Étude pour orchestre, puis Étude violette ; Étude n° 4, Composée ou Étude au piano puis Étude noire ; Étude n° 5, Pathétique ou Étude aux casseroles.

Tourniquets
Chemin de fer
Violette
Noire
Pathétique

Cosmorama

Cosmorama 001 – 035 – 387 – 442
Jean-Christophe Ozanne
radio Rdwa, 2011, 2012, 2019, 2020

Cosmorama, le Collage Sonore à Vocation Radiophonique.
Cosmorama, une façon d’attraper ce qui est autour / de tenir quelques instants ce qui assez souvent nous échappe.
C’est un moment d’écoute, un morceau de quelque chose presqu’une pâtisserie à portée de la main.
Cosmorama présente une suite fort diverse de séquences sonores, très simples ou plus inhabituelles, courtes séquences composées de sons, musiques, paroles, etc.
Des bouts de diverses existences croisés ensemble, qui dépeignent un monde à la poésie féconde

Cosmorama – 001, 2011 – litt / De si jolis chevaux – C. Mc Carthy renc / cryosleep & buureradio s / sommeil & rougeole
Cosmorama – 035, 2012 – litt / french poetry mus / Amusez-vous – Albert Préjean & Night over manaus – Boozoo Bajou rec / radio multiplex mus / Burger x Ink & Aurora – Verneri Pohjola
Cosmorama 387, 2019 – litt / Hicham Amekdouf bo / La frontera infinita – Juan Manuel Sepulveda rec / x mus / A summer place – James Last
Cosmorama 442, 2020 – rec / Ulysse – J.P. Vernant + mus / Kid A & How to disappear completely & Untitled – Radiohead