Beelitz en Avril / © Image Nathalie Blanchard

Description

Et tout ça ne se passe pas ailleurs, c’est une extase ici et maintenant, sans aucune transcendance.

Ici dans cette image, dans cette matière mourante et vivante en même temps.

Nous sommes cette matière, nous sommes l’image de cette extase. Nous sommes les figures invues d’un matérialisme extatique.

Ouvrons nos yeux, laissons y entrer l’invu.

Le monde est là, tout à voir, tout à penser, tout à transformer.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>